carte_thailande

 Et voilà, mes aventures thaïlandaise sont terminées...Et puisqu'il faut rentrer pour mieux repartir, c'est la tête encore en Thaïlande mais les deux pieds sur le sol français,que je suis de retour sur le blog après plusieurs semaines de silence dont 2 semaines de circuit à travers la Thaïlande du Nord.

 Mon voyage dans ce magnifique pays commença à Bangkok pour remonter jusqu'au Laos et au Triangle d'or pour se terminer sur la cote Centre Ouest de la mer de Chine.Au delà des principaux sites bouddhistes et khmers, j'ai eu la chance de rencontrer des tribus reculées des montagnes pour une expérience inoubliable.

Les thaïlandais  sont très des personnes très attachants, toujours souriants et d'une sérénité à toute épreuve liée à leur pratique du bouddhisme.

 J'ai eu un très gros coup de coeur pour ce pays.Même si la Thaïlande du Sud présente un visage très différent de celui du Nord, un second voyage plus au sud pour découvrir les îles et m'adonner à une autre de mes passions : la plongée sous marine,est à prévoir dès que possible dans mon agenda futur.

THAILANDE

 

  D'un point de vue habitudes alimentaires, la Thaïlande peut surprendre aux premiers abords..Il est déroutant en effet de constater que malgré leurs physiques filiformes, les thaïlandais sont des grignoteurs compulsifs et se baladent constamment avec de la nourriture sur eux prête à être grignoter.Les nombreux stands de rue facilitent largement leur penchant pour ce mode d'alimentation.

 

IMG_1989IMG_1963

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrairement à nos habitudes, ils multiplient tout au long de la journée les petits repas; le riz  et les épices sont les bases même de tout leur repas et ce, même au petit déjeuner.Les mets les plus consommés sont les légumes, le poulet, le porc, les oeufs (que l'on trouve aussi de couleur rose) principalement sous forme  d'omelette à la thaie, les bouillons et les nouilles de riz. Sur les côtes, le poisson  et fruits de mer sont largement consommés simplement grillés et/ou en brochettes mais aussi incorporés dans des préparations plus élaborées.

La cuisine traditionnelle thaïlandaise en raison de ses nombreux ingrédients (vendus en règle générale en grosse quantité) a un coût de fabrication élevé si l'on souhaite la réaliser chez soi sans gaspillage des produits.Les thaïlandais qui travaillent ne consacre pas de temps à la préparer en règle générale.

En effet, ces derniers préfèrent directement se ravitailler dans les petits " stands restaurants de fortune" mobiles qui ponctuent les rues du pays.La cuisine qui y est proposée est délicieuse, variée et très peu chère, pour 2/3 euros par personne l'on peut très bien manger.C'est véritablement cette cuisine là qu'il faut manger pour une immersion totale dans la culture thaïe, sans aucune crainte pour peu que l'on précise" non épicée" pour les moins téméraires.

IMG_1962

IMG_1964

 

 

 

 

 

 

 

 

D'un point de vue plus sucré,comme dans tout les pays d'Asie les repas se concluent généralement par des fruits frais, dont les nombreuses variétés sont favorisées par le climat local.Ils sont proposés à la vente  déjà découpés en barquettes ou entier.

 

IMG_1996P1030439

 

 

 

 

 

 

 

Toutefois, et si l'on ne trouve pas véritablement de gâteaux desserts , contrairement à d'autres pays asiatiques, la Thaïlande a la dent quand même un peu plus sucrée que ses voisins.En témoignent les nombreux stands que j'ai pu croiser dans les rues ou les rayons sucreries des supérettes locales.

Les douceurs achetées dans les rues ou dans les petites supérettes, sont plutôt consommées en dehors des repas.

 

 IMG_1991IMG_2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gourmandises de rue

 

IMG_1958 IMG_2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Gourmandises et bonbons thailandais industriels

IMG_1927IMG_1959

 

 

 

 

 

 

 

 

En conclusion, la cuisine thaïlandaise mérite bien sa place au classement mondial des meilleures cuisines coté salé. Cependant, du coté sucré je suis  bien contente de retrouver nos typiques boulangeries et pâtisseries "à la française", véritable patrimoine de notre culture gastronomique.

 

  Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
  Toute reproduction de ces textes et/ ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.